Pause poétique!

L’Envolée vous invite à prendre une petite pause et à vous laisser porter par un magnifique poème écrit par Patricia K, une de nos participantes qui souhaite partager ses rimes avec vous.

Paroles en l’air sans point ni virgule

Je ne suis ni adulte ni enfant
Je me dépêche lentement cours quand ce n’est pas le temps
Survoltage avec court-circuit en prime  désordres qui chagrinent
Quelque chose ne tourne pas rond dans ma turbine

J’ai le cerveau qui dysfonctionne
Je ne peux pas expliquer tout le mal que je me donne
Ce n’est pas une question de logique
Je souffre de troubles neurobiologiques

Mon âme est juste seul mon mental résonne faux
Blesse de ses échos
Les promesses de mon cœur semblent trahies
Par je ne sais trop quelle folie

Combattant les tempêtes qui s’élèvent dans ma tête
Je vis des émotions qui secouent tout mon être
Des mots meilleurs ne trouvent pas leur chemin dans les méandres de mon esprit
J’écoute mais nul ne peut entendre les maux qui vous privent de mon attention et m’empêchent d’exprimer qui je suis

Je m’inquiète perds tout et rien
Égare un peu de ce que je suis en chemin
On dit que le bonheur est à portée de mains
L’ennui c’est que demain est à la fois si près et si loin

Je suis un étrange millionnaire
J’ai des yeux rieurs et des airs débonnaires
Je vois des jeux de lumière là où d’autres ne voient que du noir et du gris
J’en oublie toute la misère que je vis

J’ai des lunettes arc-en-ciel tous mes sens en éveil je m’émerveille
Quand je cours les bois  je touche le ciel
Je frissonne sous la caresse d’une brise
Je porte toute la souffrance du monde et pourtant la beauté de l’univers me grise

J’ai le cœur qui bondit au rythme du rire des enfants
J’aime croire que mon sourire donne de l’espoir au passant
Même si certains pensent que ce n’est pas normal
Moi je poursuis un idéal

J’ai le cœur artiste
Quelque chose d’alchimiste
Je ne perds pas foi en la nature humaine
Je voudrais faire de cette vie la mienne

Remettre quelques molécules et quelques perceptions erronées à leur place
Changer juste assez sans que ma magie ne s’efface
Résoudre l’énigme du labyrinthe de mes pensées
Cheminer à vos côtés me laisser apprivoiser

Partager d’autres façons d’être
Accrocher un peu de mes arcs-en-ciel à vos fenêtres
Ne me dites pas que mes couleurs vous font peur qu’une fois de plus je fais erreur
N’écoutez pas mon esprit mais mon cœur le monde a aussi besoin de rêveurs

Patricia K

Poème offert à la Clinique  TDAH de Montréal
suite à mon processus d’évaluation/ diagnostic TDAH fin novembre 2015
Ce contenu a été publié dans Partage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.